Oasis logo

Service d'Aide à la Jeunesse - Province de Liège - Projet Pédagogique Particulier

Missions

mission et vision « Le service d'aide et d'intervention éducative, ci après dénommé le service, a pour mission d'apporter aux personnes visées à l'article 1er, 1° à 4° du décret du 4 mars 1991 relatif à l'aide à la jeunesse, une aide éducative dans le milieu familial de vie, ou d'apporter une aide en logement autonome aux jeunes visés à l'article 1er, 1° et 2° du décret précité.

Par aide éducative on entend, toute forme d'aide ou d'action éducative permettant d'améliorer les conditions d'éducation des jeunes quand celles ci sont compromises soit par le comportement du jeune, soit par les difficultés rencontrées dans l'exécution de leurs obligations parentales par les personnes qui assurent en fait la garde du jeune, à l'exception des personnes privées , à qui la garde des jeunes est confiée en application du décret précité ou de la loi du 8 avril 1965 relative à la protection de la jeunesse. Le service doit pouvoir intervenir à tout moment selon les modalités fixées par l'instance de décision

Le service travaille sur mandat d'une instance de décision qui est le Conseiller de l'Aide à la Jeunesse ou le Directeur de l'Aide à la Jeunesse ou le Tribunal de la Jeunesse, dans le cadre de l'application du décret du 4 mars 1991 relatif à l'aide à la jeunesse ou de la loi du 8 avril 1965 relative à la protection de la jeunesse. »

Objectifs généraux

En s'inscrivant dans la philosophie du décret de l'Aide à la Jeunesse du 4 mars 1991, notre service a pour mission d'aider le jeune et sa famille à se mobiliser en vue de la résolution de leurs difficultés, le cas échéant en référence à la loi. Notre action vise l'amélioration des conditions d'éducation des jeunes pour lesquels nous sommes mandatés.

Dans le cadre de l'aide spécialisée, notre service propose un accompagnement au jeune et à sa famille dans lequel ils pourront expérimenter et mobiliser leurs compétences pour atteindre leurs objectifs dans le respect d'une vie conforme à la dignité humaine.

L'accompagnement est considéré comme un processus de croissance ; l'intervenant, dans la manière dont il se positionne, crée un contexte où le jeune et sa famille peuvent s'autoriser à poser des actes, à faire des choix personnels, à répondre de leurs engagements, et ainsi à (re) prendre une place active dans leur vie et dans la société.

Moyens

1. Travailler le problème là où il se pose avec les personnes concernées au premier chef.

2. Veiller à ce que les personnes en difficulté restent maîtres de leurs problèmes

3. Mobiliser les ressources de l'environnement immédiat

 

- L'éthique proposée est d'ouvrir les choix des possiblespiloter mission

- Nos objectifs de travail ne tentent pas de modifier la globalité des moyens adaptatifs de la personne demandeuse (ou contrainte) mais de travailler sur l'interaction qui provoque l'insatisfaction · Il n'y a pas un sens de l'histoire familiale, il y a une infinité de sens et il appartient à la famille de déterminer le sens, la direction du changement qu'elle adoptera.

- Ce processus d'intervention consiste à travailler principalement sur la relation que nous entretenons avec ces personnes, en leur permettant également d'expérimenter dans l'ici et maintenant d'autres modes d'interactions, d'autres modes relationnels.

- Nous travaillons avec les ressources du milieu en étant persuadé que les familles sont compétentes. L'intervenant va chercher les compétences des personnes pour pouvoir les (ré) activer.

- En cherchant les compétences des gens, nous travaillons à développer leurs responsabilités (développer leurs capacités à répondre à leurs difficultés, à celles de leurs enfants, aux situations problèmes auxquelles ils sont confrontés).