Oasis logo

Service d'Aide à la Jeunesse - Province de Liège - Projet Pédagogique Particulier

Essai de vie en logement autonome 

1. Finalités

Ce type de projet s'adresse à des jeunes adolescent(e)s de plus de 16 ans qui pour diverses raisons ne peuvent ou ne veulent plus vivre dans le milieu familial.

Essai de vie dans la mesure où le projet n'est pas une fin en soi mais bien une tentative pour résoudre les conflits, les difficultés, les relations conflictuelles dans lesquels se trouve impliqué le jeune. Essai dans la mesure où l'objectif est bien de tenter à travers un éloignement du milieu familial de créer d'autres liens possibles.

Autonomie ne signifie pas rupture, nous allons avec le jeune et sa famille à la découverte d'une autre sorte de lien possible entre eux, moins chargé de souffrance.

Nous intervenons dans un moment d'une histoire familiale où les finalités individuelles du jeune ne peuvent plus coexister harmonieusement avec les finalités familiales et où il devient nécessaire qu'un tiers rende possible la négociation autour de ces finalités afin de permettre l'expérimentation de ces nouveaux possibles

La question est de permettre à ce jeune qu'on (qui) se retire de son milieu familial et qui va vivre seul dans un appartement (avec un encadrement) de se resituer dans son histoire. D'où nous travaillons  également en quoi l'essai de vie en logement autonome peut être une réponse pertinente à la problématique présentée par le jeune et/ou sa famille.

2. Les objectifs

Notre place de tiers vise à la fois à permettre au jeune de s'inscrire dans différents réseaux d'appartenance (familial, social, scolaire et ou professionnel) tout en lui permettant de construire un projet individuel.

Pratiquement, c'est dire que le jeune doit pouvoir se confronter à sa réalité, ses limites, ses valeurs, les valeurs divergentes qui s'offrent à lui.

C'est de cette confrontation à ses repères sociaux, à ses repères familiaux, de sa compréhension de son histoire et des différents enjeux relationnels de son existence, qu'il peut se forger son identité propre c'est à dire qu'il peut poser et gérer ses choix, ses références, ses valeurs personnelles.

3. L'accompagnement

Pour accompagner le jeune dans sa vie en appartement, nous accordons de l'importance à pouvoir mobiliser aussi bien le réseau familial,  le réseau social ( les professionnels) mais aussi toutes les personnes qui entourent, gravitent autour du jeune et qui peuvent être un soutien, une ressource pour lui.

Notre pratique de réseau va consister essentiellement soit à mobiliser les personnes ressources soit à élargir le champ des personnes susceptibles de pouvoir lui venir en aide.

Etre autonome c'est pouvoir aussi gérer ses dépendances. Etre capable de mobiliser les personnes compétentes dans tel ou tel secteur. Ne pas s'enfermer dans une croyance qui serait que l'on doit savoir faire tout et tout seul.

Nous allons aussi (re)mobiliser la famille et créer un espace de confrontation et de négociation qui ne soit pas un espace de rupture.

L'intervenant a, dans cette optique, un rôle de facilitateur de liens. Les objectifs sont :

- de collaborer ensemble pour permettre à cet essai de vie en logement autonome de se dérouler dans les meilleures conditions possibles;

- de se donner toutes les chances  pour sortir du (des) conflit (s) dans le(s)quel(s) ils sont enlisés.

4. Les moyens

Pour atteindre ces objectifs (autonomie fonctionnelle, sociale mais aussi psychique et affective) nous allons :

  • Travailler en collaboration avec les familles
  • Mobiliser les réseaux significatifs du jeune et de sa famille
  • Travailler en cointervention l’aspect socio - pédagogique (épanouissement personnel de l'adolescent : intellectuel, social, moteur, affectif) et l’aspect interactionnel (espace où sont abordés les enjeux relationnels, les liens qui les unit, les problèmes qu'ils rencontrent et d'autre part la dynamique et le contexte des relations actuelles ceci afin de tenter de les améliorer).

 5. Modalités pratiques

- Première rencontre où en filigrane nous nous intéressons sur ce qui fait que c'est cette solution qui a été envisagée et pas une autre,  pourquoi et pour qui ? En quoi cette solution est une réponse adéquate à la problématique  amenée par le jeune, sa famille, l'instance de décision ? Quels sont les enjeux ? En quoi ce lieu tiers pourra- t- il constituer une expérience constructive pour l'adolescent et son réseau?

- Mise en place des moyens pour répondre aux propositions d'accompagnement et déterminer qui fait quoi

 

Pratiquement

Caution

La caution est à charge du jeune et de sa famille

Bail

Signé par le jeune lui-même et/ou par une personne majeure de son entourage

Les frais pour l'établissement de l'état des lieux sont à charge du locataire et/ou du propriétaire

Paiement du loyer les 3 premiers mois par nos soins puis en fonction de l'évaluation des acquis du jeune, un autre moyen peut être envisagé

Assurance incendie

Démarche Mutuelle

Système du tiers payant. Le jeune doit toujours aller se faire rembourser d'abord à sa mutuelle.

Allocations Familiales

Un tiers des allocations du mineur va sur un compte bloqué ou versé à la famille en fonction de la décision de l’instance de décision

Carte d'identité

 Carte d’identité valide

Aspect financier

Le jeune peut bénéficier de :

  • 15,68 euros  en frais journalier  (01/04/18)
  • 350 euros en frais de loyer (loyer -charges comprises)
  • Ils peuvent en outre bénéficier de frais complémentaires (santé, paramédicaux, frais scolaires)

Le jeune peut en fonction de sa situation financière prendre un appartement plus cher mais il devra compléter la somme du loyer soit par ses frais journaliers soit par d'autres revenus.

Durant les 3 premiers mois de son accompagnement, cet argent lui sera remis 1x par semaine puis progressivement le jeune pourra bénéficier d'une somme plus importante (gestion par 15 jours).

Le jeune est tenu de rendre des comptes sur l'utilisation des subsides qui lui sont ristournés

Rencontres – démarches

Dans un premier temps l'intervenant listera les compétences ainsi que les lacunes du jeune en ce qui concerne son autonomie fonctionnelle ( par le biais d'un outil dénommé EVA-GOA)

Durant l’accompagnement, des rencontres régulières soit au domicile du jeune soit à l'Oasis auront lieu avec l'intervenant en vue de travailler les apprentissages.

Des démarches supplémentaires peuvent être prévues avec le jeune.

Des rencontres sont prévues avec les parents en vue de travailler l'aspect interactionnel de la problématique du jeune.